Romans pour ados

Ballade pour une baleine – Lynne Kelly

Iris est sourde de naissance. A treize ans, cette jeune préado se sent souvent seule au milieu de ses camarades entendants. A l’école, elle n’a que monsieur Charles, son interprète, à qui parler. Sa mère et son frère parlent bien l’ASL (l’American sign language) mais ce n’est pas pareil. Son père, lui, n’a jamais vraiment bien appris, il baragouine et ne suit plus rien si elle parle trop et trop vite.
Elle avait l’habitude de beaucoup parler avec des grands-parents, sourds eux aussi, d’inventer des poèmes. Mais depuis la mort de son grand-père, sa grand-mère n’a plus trop le cœur à parler. Rien n’est plus pareil.

A l’école, Iris entend parler de Blue 55, une baleine dont le chant est différent des autres. Le chant de Blue 55 est beaucoup plus aigu ce qui le laisse sans personne avec qui communiquer dans l’océan. L’histoire de cette baleine résonne beaucoup et Iris, qui est passionnée de radio et de fréquence, trouve une idée pour communiquer avec lui. Elle n’a plus qu’une idée en tête : aller rencontrer cette baleine !

Ballade pour une baleine est une très belle histoire. Il y a beaucoup d’émotions, d’informations sur la culture des sourds et sur l’ASL. J’ai aussi beaucoup aimé le fait d’avoir une héroïne passionnée par le bricolage et les sciences. Ça fait du bien !

Lynne Kelly, son autrice, n’est pas sourde mais a longtemps travaillé comme interprète dans une école. Ce n’est pas tout à fait pareil qu’un récit own voice mais disons qu’on sent qu’elle sait de quoi elle parle, surtout lorsqu’elle parle de la solitude des enfants sourds dont les parents n’ont pas appris à signer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *