3 minutes contre les stéréotypes

Il y a des vêtements spour filles et des vêtements pour garçons [Podcast version texte]

Troisième épisode du podcast “3 minutes contre les stéréotypes“ !

Aujourd’hui : il y a des vêtements pour filles et des vêtements pour garçons

Aujourd’hui, on parle vêtements. S’il y a bien un endroit où les filles et les garçons sont séparés, c’est les magasins de vêtements, je suis sûre que tu t’en es déjà rendu compte.

D’un côté, le rayon pour garçons avec du bleu, gris, vert, des dinosaures, des voitures, la pat patrouille et Spiderman. De l’autre, le rayon pour filles avec du rose, blanc, mauve, des fleurs, des paillettes, la reine des neiges et la pat patrouille oui mais seulement Stella et Everest !

C’est un peu bête quand on y pense parce que dans les deux rayons on trouve des t-shirts, des gilets, des pulls, des pantalons, … Bon ok, les sous-vêtements sont différents. Ah et puis il y a autre chose aussi.
Dans les vêtements qui ne se trouvent que du côté des filles et qu’on ne verrait jamais sur un garçon ah ça non ! il y a les robes. Un garçon en robe ? Ah non, trop bizarre, étrange, chelou, beeeerk. Ouuuh la fille !

Bon, soyons sérieux deux minutes.

Est-ce que tu sais que ce n’est que depuis les années soixante que les femmes peuvent porter des pantalons ? Oui oui, tu as bien entendu. Cela ne fait que soixante ans que les femmes ne sont plus obligées d’être en robe ou en jupe. Avant cela, on disait des femmes qui osaient porter un pantalon qu’elles se travestissaient, qu’elles voulaient prendre le pouvoir des hommes (d’où l’expression que tu as peut-être déjà entendue « porter la culotte » qui signifie « avoir l’autorité »).
Tout au plus permettait-on aux femmes de se promener en pantalon si elles étaient à vélo ou à cheval. En dehors des pratiques sportives, c’était robes et jupons ! Et c’était tellement contraignants que cela excluaient les femmes de certains métiers.

Heureusement, les choses ont changé et aujourd’hui les femmes peuvent porter des pantalons. Alors, on pourrait imaginer qu’il ne reste plus qu’à faire évoluer encore un peu les choses pour que les garçons qui le souhaitent puissent porter des robes, non ?

D’ailleurs, si on y réfléchi bien, il y a déjà eu et il y a encore beaucoup de garçons en robe …

Dans l’Antiquité, Egyptiens, Grecs et Romains portaient le pagne ou la toge.
C’était un morceau de tissus qu’il n’était pas toujours facile de revêtir et qui tenait grâce à une ceinture, oui, mais ça ressemblait bien à une robe !
Et la longue tunique médiévale que portaient les chevaliers ? Une robe !
Et la djellaba, ce vêtement que l’on porte dans les pays d’Afrique du Nord ? Une robe !
Et le Pape, les curés catholiques, les prêtres orthodoxes, ou les moines bouddhistes ? Ils sont tous en robe !

Alors si tous ces hommes adultes peuvent se promener librement en robe, c’est bien dommage qu’un petit garçon ne le puisse pas.

D’autant que des garçons en robe, il y en a eu beaucoup aussi et jusqu’il n’y a pas si longtemps. En Europe, les petits garçons et filles étaient habillés pareil jusqu’à la fin de la première guerre mondiale. C’était bien plus simple pour changer les langes, par exemple !
Les nobles avaient de belles robes colorées avec de la dentelle et les paysans ou ouvriers n’avaient pas les moyens d’acheter ou de confectionner de nouveaux vêtements dès que les enfants grandissaient. Une robe se faisait donc longue et pouvait se porter plusieurs années. Et quand elle était trop petite, on la passait aux plus jeunes enfants. Frères ou sœurs, tout le monde était habillés pareil ! 

C’est le  développement de l’industrie textile, des magasins et de ce qu’on appelle le prêt-à-porter, les vêtements qui sont confectionnés dans des usines et vendus à bas prix, qui a véritablement donné naissance aux rayons filles et aux rayons garçons. Si les filles et les garçons doivent s’habiller différemment, qu’un garçon ne peut pas porter un tshirt avec la reine des neiges sans que l’on se moque de lui et qu’une fille doit avoir des pyjamas roses dès sa naissance pour que tout le monde sache qu’elle est une fille, les parents sont obligés d’acheter de nouveaux vêtements.

Et dans ce type de magasins, on ne verra jamais une robe au rayon fille. Pourtant, dans la haute couture, certains grands couturiers comme Jean-Paul Gaultier ou Jacques Esterel n’ont pas hésité à coudre des jupes pour homme et à les faire porter aux mannequins sur les podiums.

Et si un jour, quelqu’un t’embête parce que soit disant tu ne portes pas le vêtement qu’il faut, je te propose de lui répondre ceci : un vêtement, c’est pour ceux et celles qui veut s’habiller ! Peut-être que celui ou celle qui se moque n’est juste pas au courant qu’un garçon aussi peut porter une robe et qu’une fille aussi peut avoir un pull dinosaure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *