Romans pour enfants

Les pointes noires – Sophie Noël

 » Les mots de Lily me reviennent en tête : à l’Opéra, ils se ressemblent tous.
Ils sont tous blancs.
Pas moi.


En silence, je descends au salon et me connecte sur l’ordinateur de ma mère. Dans la barre de recherche, je tape « Danseuse étoile Opéra de Paris », puis je clique sur « images ». Des dizaines de danseuses apparaissent. Toutes semblables à la ballerine que j’avais vue à la télé de l’orphelinat : fines, avec beaucoup de grâce et d’allure, parées de costumes, avec des collants et des chaussons beiges qui leur collent à la peau. Qui collent à leur peau blanche, légèrement rosée.
Jamais noire. Pas une seule danseuse noire « 

Eve a passé les premières années de sa vie dans un orphelinat au Mali. Pendant la sieste des petits, elle se glissait dans la pièce où les puéricultrices regardaient la télévision. Couchée sous les chaises, elle y a découvert la danse classique. Et depuis, elle n’a jamais cessé de danser.

Arrivée en France avec sa famille adoptive, elle commence très vite les cours de danse. Son père lui installe une barre et un miroir dans sa chambre, elle répète tous les jours, ne vit que pour son rêve. Aujourd’hui, à douze ans, il est plus grand que jamais : dans quelques semaines elle passera les examens d’entrée pour le stage d’un an à l’Opéra de Paris. 

La pression est intense, Eve ne veut rien lâcher et travaille chaque jour avec détermination. C’est pourquoi elle ne comprend pas pourquoi la remplaçante de sa prof s’en prend autant à elle, la diminuant sans cesse, lui rappelant qu’elle ne fait pas partie de « l’unité ». Parce qu’elle est noire ? Pour la première fois, Eve est confrontée au racisme dans le domaine qui l’a toujours portée jusque là. N’aurait-elle aucune chance d’entrer à l’Opéra parce qu’elle n’est pas blanche ? 

Mon avis

J’ai beaucoup aimé « Les pointes noires ». Eve est une belle héroïne, travailleuse et bornée. Elle va être confrontée au racisme, qu’il soit sous forme de moqueries de la part d’autres enfants ou, bien plus gravement, de remarques stéréotypées et même d’une certaine forme de haine de la part d’adulte. Grâce à l’aide des personnes qui l’entourent, elle va apprendre comment elle doit répondre à cela.

Un très chouette roman à lire dès 9 ans dans lequel on parle de racisme et de danse, donc, mais aussi d’adoption et de passion. Et le deuxième tome est déjà disponible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *