Romans pour enfants

Sam et le Martotal : « la Tradition, je lui dis prout ! »

Dans la tribu de Sam, la Tradition servait à décider qui faisait quoi.
C’est à cause de la Tradition que les filles se voyait offrir un Martotal à leur naissance et les garçons une Plarmure. C’est également à cause de la Tradition que les filles devaient faire les corvées comme dégonfler les moumouths et cultiver les plommiers et que les garçons devaient chaque jour s’entraîner à la bagarre.

« Et pourquoi les filles étaient-elles obligées de se servir de leur martotal (qu’elles en aient envie ou pas) ? Et pourquoi les garçons étaient-ils obligés de se balader partout avec leur plarmure trop grande jusqu’à être assez costauds (ce qui arrivait parfois, et parfois pas) ? Parce que c’était la Tradition. Quand les enfants demandaient à Roger s’ils était vraiment obligés de se trimballer avec un martotal ou une plarmure tout le temps, il s’énervait et se mettait à crier. Car la seule chose que Roger, le chef de la tribu et le papa de Sam, aimait plus que de gagner des grosses bagarres avec sa grosse bassue, c’était la Tradition. »

Mais Sam, elle en a eu bien vite marre de la Tradition. Et si les autres voulaient continuer dedans, pas de problème, elle partirait faire sa tribu à une avec les règles qu’elle veut ! Et peut-être même qu’elle ne serait pas seule dans sa tribu.

 » – Pourquoi tu ne l’enlèves pas, ta Plarmure ? demanda Sam

– Mais si elle tombe de l’arbre ? Elle va se casser, et on ne doit pas abîmer son Objet.

– Elle ne te protège pas vraiment. Elle est trop grande, trop lourde. Pourquoi on vous oblige à vous trimballer avec ça ? Pour vous aussi, c’est nul, la Tradition. « 

Sam et le martotal, aux éditions La Ville Brûle

Un petit roman plein d’humour et d’inventivité qui aborde les stéréotypes de genre à travers une aventure préhistorique. Moi je dis oui !

Sam et le martotal, un court roman jeunesse écrit par Louise Mey et illustré par Linon, publié chez La Ville Brûle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *