3 minutes contre les stéréotypes

Une fille avec des poils, c’est dégoûtant ! [podcast version texte]

Cinquième épisode du podcast « 3 minutes contre les stéréotypes« .

Aujourd’hui : les filles avec des poils, c’est dégoûtant !

Aussi étonnant que cela puisse paraître, filles et garçons ont le même nombre de follicules pileux placés aux mêmes endroits du corps. Le follicule, c’est une sorte de minuscule trou dans ta peau, où prend racine le poil. On a tous et toutes environ 4 millions de follicules pileux sur le corps.

Mais alors, pourquoi ne sommes-nous pas tous et toutes poilu.e.s de la même façon ? Parce que, à la puberté, quand les poils commencent à pousser, les filles et les garçons n’ont pas le même taux d’hormones. Le corps des garçons produit plus d’hormones androgènes (hormones mâles), comme la testostérone. Et plus on a de testostérone, plus on est poilu. 

A quoi ça sert les poils ?

Au temps des premiers êtres humains, à l’époque où l’on  ne portait pas de vêtements, les poils avaient une fonction thermorégulatrice, cela signifie qu’ils réglaient la température du corps. En hiver, ils tenaient chaud et en été, ils aidaient à évacuer la transpiration. Ils permettaient également de protéger le corps des rayons du soleil. Aujourd’hui, plus besoin de poils, nous avons bien assez d’habits ! Mais cela ne veut pas dire que les poils sont  inutiles pour autant.

Les cils et sourcils évitent par exemple que de nombreuses impuretés n’entrent dans les yeux. Pareil pour celles et ceux qui ont les oreilles poilues ! Les poils sur les aisselles (ou dessous de bras) réduisent les irritations dues aux vêtements et les inflammations. Pareil pour les poils pubiens (si tu ne connais pas encore ce mot, le pubis c’est la zone du bas-ventre juste au-dessus de ton sexe).

On croit parfois que les poils peuvent être à l’origine de mauvaises odeurs de transpiration mais c’est tout à fait faux ! Ces odeurs sont le résultat du mélange de la sueur et des bactéries qui se trouvent sur la peau. Si on est poilu.e, la sueur sera plutôt sur les poils que sur la peau… c’est donc tout le contraire !

Depuis quand on doit s’épiler ?

Ca dépend des régions. Par exemple, dans l’Egypte ancienne tout le monde s’épilait déjà. Mais dans nos contrées, le métier d’esthéticienne est né avec l’apparition des minis jupes. Les femmes commençaient à montrer leurs jambes et il fallait qu’elles soient dépourvues de poils !
Il n’y a pas vraiment de raison, c’était une volonté esthétique parce qu’on disait alors que c’était bien plus beau pour une femme de ne pas avoir de poils … et c’est quelque chose que l’on entend encore très souvent !
Mais en fait, la seule obligation qu’il peut y avoir de s’épiler, c’est avant une opération à l’hôpital. Pour que les médecins aient plus facilement accès à la zone à ouvrir et à recoudre, il est parfois nécessaire de l’épiler. C’est tout !

Comme je l’ai dit en début d’épisode, le fait d’avoir peu ou beaucoup de poils dépend de nos hormones. C’est pourquoi il existe des hommes avec peu de poils et des femmes à barbe. Des femmes à barbe ?

Quand tu entends ça, tu penses peut-être que j’exagère mais non, c’est possible. C’est le cas de Harnaam Kaur, une anglaise de 29 ans. Quand elle avait 11 ans, des poils ont commencé à pousser sur son visage et les médecins ont découvert qu’elle souffrait du syndrome des ovaires polykistiques, un dérèglement des ovaires qui sont une partie de l’organe reproducteur féminin.  Tout ça c’est parce que son corps produit plus d’hormones mâles que femelles.

C’est pas très facile de découvrir cela à l’adolescence. Beaucoup de gens se moquaient d’elle et elle devait s’épiler le visage à la cire trois fois par semaine. C’est très douloureux alors parfois elle préfèrerait se raser. Comme tu peux l’imaginer, ça la rendait assez triste, tellement qu’elle avait parfois envie de mourir. Quand elle a eu 16 ans, elle a décidé de s’accepter telle qu’elle était, de laisser pousser sa barbe et d’en prendre soin. 
Elle est même devenue mannequin pour une marque de produits de beauté pour barbe ! Elle a un compte instagram qui compte plus de 150.000 abonné.e.s où elle dénonce le harcèlement et montre que chacun peut être beau ou belle à sa manière.

Et si un jour, quelqu’un t’embête parce que soit disant tu as trop de poils, je te propose de lui répondre ceci : les poils, c’est une production naturelle de ton corps. On est libres de les trouver beaux ou moches quand il s’agit des siens et d’en faire ce qu’on veut. Et on est aussi libres de respecter ce que les autres font de leurs poils. Mêle de tes poils, d’abord !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *