3 minutes contre les stéréotypes

Le rose c’est pour les filles, le bleu c’est pour les garçons [Podcast version texte]

Deuxième épisode du podcast « 3 minutes contre les stéréotypes« 

Aujourd’hui : Le rose c’est pour les filles, le bleu c’est pour les garçons !

Alors ça, c’est sans doute le plus connu de tous les stéréotypes de genre. Je suis sûre que tu l’as déjà entendu !

Peut-être même qu’on a t’a déjà acheté plein de choses roses parce que tu es une fille ou plein de choses bleues parce que tu es un garçon.

Est-ce que tu sais que le rose n’a pas toujours été la couleur des filles ? A une époque, c’était même l’inverse !
Le rose, que l’on appelait plutôt le rouge pâle, était réservé aux garçons et aux hommes parce qu’il se rapproche du rouge qui est la couleur de l’action, du pouvoir, de la virilité.

Le bleu, quant à lui, était la couleur de la Vierge Marie dans la religion catholique. On représentait la sainte vierge en bleu parce que les pigments qui permettent de faire de la peinture bleue étaient les plus chers et donc les plus précieux. Le bleu était un signe d’élégance et de délicatesse, deux qualités que les stéréotypes de genre aiment coller aux filles et aux femmes.

Les enfants, quant à eux, étaient tous habillés en blanc jusqu’à l’âge de six ans environ. Le blanc était et est toujours considéré comme la couleur de la pureté de l’innocence. Et puis, c’est aussi beaucoup plus facile à laver, d’autant qu’à l’époque on n’avait pas encore de machine à laver !

C’est seulement au milieu du 20e siècle que le rose devient associé aux filles. Pendant la deuxième guerre mondiale, le rose était une couleur très mal vue car on a obligé les homosexuels à avoir un triangle de tissus rose cousu sur leurs vêtements. Le rose rappelait donc cette sombre page de l’histoire et son association à l’homosexualité a duré bien longtemps. De nombreux hommes ne voulaient pas porter de rose pour bien dire qu’ils n’étaient pas homosexuels parce que l’homosexualité était encore illégale à l’époque.

(Si tu ne connais pas ce mot, être homosexuel ça veut dire être amoureux de quelqu’un du même sexe que toi. Un homosexuel c’est un homme qui est amoureux d’un homme ou une femme qui est amoureuse d’une femme. C’est tout à fait normal et dans beaucoup de pays comme la Belgique ou la France, ce n’est heureusement plus illégal. Malheureusement, il y a encore beaucoup de pays dans le monde où la Loi l’interdit et où les personnes du même sexe ne peuvent pas se marier.

Après la deuxième guerre mondiale, dans les années 1950 donc, les hommes ne voulaient plus porter de rose. Et des femmes célèbres dans le cinéma comme Grace Kelly ou Brigitte Bardot se sont emparées de cette couleur. C’est également l’époque où a été créée la poupée Barbie, à qui on attribue encore aujourd’hui la couleur rose comme le « rose barbie ».
La mode du rose ultra féminin était lancée !

Elle a grandi avec les années, encouragée par les grandes marques et la publicité (comme on le verra dans un prochain épisode sur les vêtements). Mais il n’y a pas que les vêtements qui sont concernés, tous les objets pour bébé et les jouets sont aussi divisés en rose ou bleu et je suis sûre que tu l’as déjà remarqué !

Aujourd’hui, les choses évoluent doucement. Les footballeurs n’ont plus peur d’avoir des crampons ou un maillot rose, la robe de la reine des neiges est bleue.

Mais le stéréotype rose pour les filles et bleu pour les garçons est encore bien présent !

Souvent, les petits enfants entre 3 et 5 ans réclament eux même du rose pour les filles et du bleu pour les garçons. Les petits ont bien compris que les filles et les garçons c’est pas pareil, surtout parce que tout le monde a toujours envie de les séparer, de les différencier.
Mais comme ils ne comprennent pas ce qu’il y a de différent entre eux, ils observent. Et ce qu’ils voient, c’est que plein de choses qu’on dit pour les filles sont roses et plein de choses qu’on dit pour les garçons sont bleues.

Donc un petit enfant qui est un garçon se dit qu’il doit choisir des objets bleus pour bien montrer qu’il est un garçon et une petite fille va plutôt demander plein d’objets roses pour bien montrer qu’elle est une fille.

C’est le danger des stéréotypes de genre, ils sont tellement présents que tout le monde pensent qu’il ne peut y avoir qu’une seule façon d’être une fille ou un garçon !

Alors qu’il y en a plein ! Avant d’être une fille ou d’être un garçon, tu es avant tout un être humain. Et comme chaque être humain au monde, tu es unique ! Tu as ta propre façon d’être toi, tu as le droit d’aimer ou de ne pas aimer tout ce que tu veux. Ça veut aussi dire que si tu es une fille, tu as le droit d’aimer le bleu et de ne pas aimer le rose et si tu es un garçon, tu as le droit d’aimer le rose et de ne pas aimer le bleu.
Et si un jour, quelqu’un t’embête parce que soit disant tu ne portes pas la couleur qu’il faut, je te propose de lui répondre ceci : toutes les couleurs sont absolument pour tout le monde !

1 500 commentaires