Romans pour enfants

La guerre des jupes – Isabelle Rossignol & Eve Roussel

Louise en a marre, marre, marre ! Chaque jour c’est la même chose, les garçons jouent à soulever les jupes des filles dans la cour de récré.
Mais que pourrait-elle bien leur dire pour qu’ils arrêtent ?

« – Comme s’ils allaient nous écouter ! Et on leur dira quoi de toute façon ? Que c’est nul de soulever nos jupes parce que ça …

Je n’ose pas dire « parce que ça fait l’effet d’être toute nue au milieu de la cour. » A la place, j’ai un frisson.

Pas la peine d’en parler aux adultes non plus, la dernière fois, un garçon s’est vengé et à jeter la trousse d’une fille dans les toilettes.
Alors, les filles décident de s’unir et de créer le club TPNJ, Touchez plus à nos jupes ! Ca fera un peu comme un syndicat

 » – Un syndicat, c’est une association de personnes qui décident que l’union fait la force. »

Justine hoche la tête en souriant. Moi, j’applaudis parce qu’après le nom de notre club (pardon : notre syndicat), c’est la meilleure phrase que je pouvais entendre.

A plusieurs, elles se sentiront moins fragiles. Car c’est bien ça, le problème de cette mauvaise blague : l’isolement que cela procure.

« En un mot, elle hésite. Il faut dire qu’elle est minuscule, Aloïse. Plus je la regarde, plus je croirais voir une brindille. La cible parfaite des garçons, c’est ce que je pense subitement. J’en déduis qu’elle a sûrement été attaquée plus souvent que nous. J’en déduis qu’elle a sûrement eu du mal à se défendre. J’en déduis surtout qu’elle n’a sûrement jamais osé en parler, parce qu’elle a eu trop peur ou trop honte.

A plusieurs, c’est plus facile de se défendre et de dénoncer les agressions. Ensemble, les filles de la classe de Louise expliquent pourquoi non seulement cela ne les fait pas rire mais aussi ce qu’elles ressentent. L’une a fait des cauchemars, l’autre a eu honte. Et toutes se sont senties sales.
Et pourquoi font-ils ça, d’ailleurs, les garçons ? Bah, parce que leurs frères le faisaient aussi et même leurs pères !

« Incroyable ! Ça traverse les générations alors ! »

Avec La guerre des jupes, Isabelle Rossignol offre aux jeunes lecteurs un très court roman qui montrera aux filles qu’elles ne sont pas seules et qu’elles n’ont pas à se sentir honteuse lorsqu’elles sont victimes d’un comportement sexiste. Une petite graine plantée dans leur esprit et qui pourra grandir et peut-être donner lieu à d’autres clubs TPNJ !

A lire dès 8 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *